NOS ÉCO-ENGAGEMENTS

Conscients de l’impact considérable de l’action humaine sur son milieu et du rôle que chacun doit jouer dans l’évolution des pratiques vis-à-vis de l’environnement, et particulièrement soucieux de faire du festival un événement exemplaire en la matière, nous avons travaillé en 2019/2020 à améliorer nombre de nos pratiques pour nous inscrire très concrètement dans une démarche éco–responsable globale, et ainsi limiter plus encore l’impact environnemental de l’événement.

Nous avons été accompagnés par une consultante spécialisée, Charlotte Rotureau.

Notre festival ne représente sans doute pas grand-chose dans l’océan d’initiatives capables de protéger notre milieu naturel, moins qu’une goutte d’eau, à peine une molécule, et encore, mais il est essentiel qu’il assume sa part de travail dans cette urgence planétaire. Ce sont les petits riens individuels, qui en s’accumulant, forment le grand Tout que nous visons collectivement.

La démarche s’articule autour de 3 pôles identifiés comme fortement émetteurs de gaz à effet de serre et sur lesquels chaque action engagée aura un impact fort.

MOBILITÉ

La mobilité représente environ 60 à 80% des émissions de gaz à effet de serres d’un événement. 46 % de notre public vient en voiture au festival et habite dans un rayon de 20 kms autour de Lons-le-Saunier. 

Le covoiturage en milieu rural est donc un enjeu majeur.

Nous souhaitons ainsi faire évoluer les pratiques de nos festivaliers, en les incitants à covoiturer, à utiliser les transports en commun ou à utiliser leurs vélos.

ACTIONS ENGAGÉES :

Inciter à venir en covoiturage grâce à :

  • Une plateforme dédiée pour trouver ses covoitureurs sur le site Mobicoop.
  • Remboursement d’1,50€, chauffeur et passagers, venant au Festival en covoiturage via Mobicoop.
  • Des places de parking réservées aux covoitureurs devant le cinéma.

Inciter à venir en vélo grâce à :

  • La mise en place d’un parking vélo sécurisé aux abords du Festival
  • Des activités de sensibilisation au déplacement en vélo électrique (balades encadrées, essais de vélos…)
  • L’animation d’un atelier de réparation de vélo.

Mobilité des invités du festival :

  • Privilégier le train plutôt que l’avion où la voiture individuelle pour le transport de nos 60 invités.

RESTAURATION

La restauration représente entre 6 et 8% des émissions de gaz à effet de serres sur un événement. La provenance et la qualité des produits sont donc des enjeux forts pour réduire l’impact écologique des RDV de l’Aventure. Depuis cinq ans, nous travaillons avec le restaurant municipal de Lons-le-Saunier, qui a depuis de nombreuses années une politique pour valoriser les circuits courts de qualité sur le territoire Jurassien.

ACTIONS ENGAGÉES :

  • Réduire les emballages en privilégiant le vrac dans le conditionnement des 500 repas staff et invités. Privilégier le circuit court. 
  • Remplacer l’eau en bouteille par la mise à disposition de fontaines à eau et l’utilisation de gourdes pour le staff et invités.
  • Organiser des poubelles de tri sélectif dans les lieux du Festival.

COMMUNICATION

Bien que l’impact carbone de la communication ne soit pas le poste le plus important d’émanation de gaz à effet de serre, innover dans ses modes de fonctionnement permet d’optimiser l’utilisation des ressources et d’ainsi éviter le gaspillage.

ACTIONS ENGAGÉES :

  • Réutiliser les oriflammes et kakemono extérieurs, non datés
  • Les bâches non réutilisables sont récupérées et transformées par l’entreprise “Ô la bâche” en sacs, trousses, cabas et autres goodies pour une seconde vie (en vente dans le hall du Mégarama pendant le festival).
  • Les programmes, flyers, et de manière générale tous nos supports papier sont imprimés par notre partenaire Simon graphic, imprimeur régional labellisé « imprim’vert » utilisant du papier PEFC.